Istanbul, au carrefour de l'Europe et du Moyen-Orient est, de part sa situation géographique, une plateforme d'immigration. De nombreux migrants, notamment africains y transitent, pour tenter de rejoindre la Grèce, une route réputée moins dangereuse que celle qui part des côtes libyennes. Depuis plusieures années, la Turquie acceuille également des migrants d'un genre particuliers, des footballeurs, venus tenter leur chance dans les clubs du pays. Ici, le stade qui porte le nom du président t