Cette année, les joueurs ghannéens ont gagné pour la deuxième fois conssécutive, une première dans la compétition, la finale de l’African Cup. Au-delà de l’enthousiasme et de la fièrté de l’équipe, cela pourrait être l’occasion pour certains de ses membres d’être repèrés et de faire décoller leur carrière. Mais malgré quelques améliorations ces dernières années, pour la vaste majorité des “immigrés du foot” de Turquie l’avenir reste incertain.